Over the Rooftops of Paris

It is a cool January day when I step off the Gare de l’Est to visit my daughter in the 16eme arrondissement.  She had recently taken a position as an au pair with a family of six. Eager to meet up with her, I quickly make my way through the Michel-Ange Auteuil Metro and then down Rue Jean de la Fontaine. With a fresh dusting of snow, Paris looks particularly lovely on this chilly day.  The fresh blanket of snow softens the distant car horns and with each crunching footstep I am closer to see my “little girl”.

C’est un jour froid en janvier quand je prends la sortie de la gare de l’Est pour visiter ma fille au 16eme arrondissement. Récemment, elle a pris une poste en etant jeune fille au pair dans une famille francaises avec quatre enfants. Ayant hâte de la voir, je me presse de sortir de la station de métro de Michel-Ange Auteuil et passe par la rue Jean de la Fontaine. Avec une petite couche de neige fraiche, Paris a un air particulièrement belle sur ce type de jour. Ca adoucit les bruits distants des voitures, et avec chaque <> de neige, je viens un pas plus proche a voir ma fille.

P1080521.JPG

“Her” building is everything Paris’ architecture promises to be.

Son immeuble se présente avec un façade réfléchissant de l’architecture classique de Paris.

The entry door ornate and inviting allows me to peak inside a grand foyer. I ring the doorbell and am almost immediately greeted by Beatrice, the smiling concierge.  Speaking in a much faster French than my ears and brain can comprehend, I nod and smile back. Thankfully I see Jen bounding down the stairs her arms wide open…

La porte d’entrée décorée et invitant me donne une petite vue du foyer. J’appuie la cloche et je me vois en face de Beatrice, une concierge sympathique. Elle me dit quelque chose dans un francais rapide et accentué avec des petits mots d’italien, je souris et vois Jen en descendant les escaliers avec bras ouverts a me recevoir…

P1080494

We make our way up in a lift barely large enough to accommodate the two of us let alone my suitcase. We reach the top floor and then head up a circular staircase that leads us to the attic.  Bright and light, we find ourselves at a landing with a large window and a door leading out onto a balcony. Then a short corridor with closed doors on each side.  Jen unlocks one of them and we enter what is barely larger than a modest American walk-in closet. A twin bed, a sink and a desk, a bookshelf and a microwave fill the tiny room almost completely.  I am worried that my suitcase might not fit, but she masterfully fits it under the desk. We sit down on the bed fittingly dressed in red and white toile.  I turn my head and there it is… Les Toits de Paris.

On prend un tellement petit ascenseur qui peut juste supporter la taille de nous deux et ma valise jusqu’au sixième étage. Puis, on ascend des escaliers au septième et nous trouve sur un étage allumé par la lumière naturelle qui passe par une grande fenêtre. Jen ouvre une des petites portes blanches, et on entre dans une chambre qui fait meme pas la taille d’un grand cabinet américain, équipée avec un lit simple, un évier, et un bureau, et quelques petits trucs en plus. Je m’inquiète d’avoir assez de place pour ma valise, mais elle maîtrise l’espace et l’arrange sous le bureau. On s’assit sur son petit lit avec une couverture en toile rouge et blanc. Ensuite, je me tourne vers sa fenêtre ancienne et unique, et je le vois… Les Toits de Paris.

IMG_0842[1]

P1080508

IMG_0844[1]Paris

IMG_0671[1]
Le Toits de Paris HERMES Silk Scarf by Dimitri Rybaltchenko 2006 – Private Collection
Advertisements